LE MONDE N'EST PAS ROND

Artistic webzine on migration, borders, human rights

Communiqué de “KEEN ASS ILLEGAL” suite au rapport de l’Ombudsman sur le Centre de rétention

Suite au rapport de l’Ombudsman sur le Centre de rétention pour étrangers du Luxembourg, le collectif Keen ass illegalPersonne n’est illégal est assez surpris que la Médiateure estime être globalement très satisfaite des conditions dans lesquelles les retenus séjournent au Centre. En effet, à la lecture de ce rapport, de nombreux points soulevés par la Médiateure ont attiré notre attention, car ils constituent selon nous une atteinte manifeste aux droits des personnes retenues. Tout d’abord en ce qui concerne l’admission des migrants. Il est précisé dans le rapport que toute personne admise en centre de rétention doit être vue par un médecin dans les 24 heures qui suivent son admission. Un tel délai est inadmissible dans la mesure où il ne permet pas de détecter si une personne vulnérable est médicalement apte ou non à être placée en rétention. De plus, il ne permet pas aux personnes qui nécessitent des traitements urgents de bénéficier de l’accès aux soins qu’elles méritent dès les toutes premières heures de la mise en rétention. Toujours en ce qui concerne l’admission, le rapport révèle que le personnel du centre de rétention procède à une fouille systématique de chaque nouvel arrivant. Nous déplorons l’existence de telles fouilles qui placent les personnes concernées dans des situations d’extrême humiliation et relèvent de dispositifs utilisés dans le domaine carcéral.

article essentiel

On retrouve par ailleurs dans le rapport d’autres pratiques de type carcéral, tels que l’enfermement des retenus dans leur chambre, les mesures disciplinaires et la mise à l’isolement. Ainsi on apprend que bien que les chambres aient été décrites par la Médiateure comme étant très petites, les retenus sont contraints d’y rester enfermés entre 21h30 et 7h00. D’autre part, dans le cadre des mesures disciplinaires, la mise en cellule d’isolement des retenus est prévue. Cette mise à l’isolement a lieu dans une pièce très petite et peu éclairée, équipée uniquement d’un matelas, d’une toilette et d’un système de vidéo-surveillance. Le détenu est soumis à une fouille approfondie avant d’être placé dans la cellule et est contraint de porter une combinaison spéciale durant toute la durée de son isolement (soit 5 jours au maximum). L’enfermement dans les chambres et la mise en cellule d’isolement constituent des graves atteintes à la dignité des personnes, les privant de surcroît de tout contact humain pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours. Nous nous élevons contre ce genre de pratiques coercitives qui ne viennent que renforcer la détresse extrême de personnes déjà fragilisées par l’incertitude de leur situation!

D’autre part, il est à noter que cette mise à l’écart ne se limite pas aux personnes qui subissent des mesures disciplinaires, puisqu’elle est également pratiquée de façon systématique à l’encontre de toute personne qui refuse de se soumettre à un test de dépistage du VIH. Bien que la ségrégation de détenus qui ont refusé de se soumettre à une prise de sang soit tout à fait contraire aux normes internationales, il semble que cette forme de discrimination soit pratique courante au centre de rétention.

Ces multiples atteintes aux droits des personnes viennent corroborer certains témoignages que nous avons reçu de personnes ayant séjourné au centre de rétention. Elles nous confortent dans l’idée que derrière l’objectif affiché de détenir des migrants dans le but de les préparer à éventuel retour,  se cache une réelle volonté de contrôler et de punir les demandeurs d’asile. Ceci va à l’encontre de la 8ème recommandation du guide de l’UNHCR sur les détentions des demandeurs d’asile lorsqu’elle affirme : « la détention des personnes demandeuses d’asile ne saurait en aucun cas être de nature punitive ».

Keen ass illegal Personne n’est illégal demande que soient mis fin au plus vite à la pratique de l’enfermement des migrants au Luxembourg, et que l’on réfléchisse d’urgence à des alternatives moins exclusives qui permettaient à ces derniers de participer pleinement à la vie sociale et civique luxembourgeoise.

Reply / Répondre

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on 13/03/2014 by in activism and tagged , , , , .
%d bloggers like this: