LE MONDE N'EST PAS ROND

Artistic webzine on migration, borders, human rights

Qu’est-ce qu’un «migrant» ?

«Migrant», «immigré», «expatrié» … la confusion règne. Le terme «migrant», est-il vraiment neutre? Voilà quelques mots de Paca Rimbau, sur l’abus trop fréquent de ce terme.

Miranda Welter et André Mergenthaler, pendant un 'Manifestival' devant le centre de rétention de Findel, Luxembourg. Photo © Carole Reckinger

Miranda Welter et André Mergenthaler, pendant un ‘Manifestival’ de solidarité devant le centre de rétention de Findel, Luxembourg, juin 2013. Photo © Carole Reckinger


Même s’il est très utilisé et se trouve dans les dictionnaires, le terme «migrant» réduit, limite, la portée de sa situation.

Pour moi, une personne migrante est celle qui est en mouvement, comme les oiseaux… Mais chez les personnes il y a souvent un projet d’établissement, de construction ou de reconstruction de la vie dans un nouvel endroit. Ce projet, bien entendu, peut s’entamer, re-entamer, poursuivre… plus d’une fois dans la vie, mais à chaque fois -sauf dans le cas des voyageurs ou des «vagamondes»-, les personnes nous installons sur un territoire et à partir de ce moment nous ne sommes plus migrant-e-s, mais à la limite immigré-e-s, ayant droit à la considération de citoyen-ne-s.

Pour moi, chez les personnes, la migration se peut pas être éternelle. Donc nous sommes des migrants lorsque nous nous déplaçons, mais cette condition finit lorsque nous arrivons, nous installons et commençons à bâtir notre vie quelque part. Pour moi migrer équivaut à être en mouvement vers une direction qui deviendra idéalement notre (nouveau) foyer.

Ces derniers temps j’entends parler de «migrants» tout le temps, et, sincèrement, cela me dérange. Serais-je, après 27 ans de vie «à l’étranger» une migrante? Pour beaucoup, oui. Et mes enfants -si je les avais- seraient considéré-e-s quoi? Déjà la dénomination «à vie» de personne «issue de l’immigration» me semble fatigante, mais encore un peu plus proche de la réalité.

En quelque sorte, la diffusion du terme «migrant» est en contradiction avec la reconnaissance du droit de chacun-e à s’établir et à s’épanouir dans un territoire autre que celui de sa naissance.


expatsimmigrants



Née à Grenade la même année qu’Albert Camus (écrivain très cher à son cœur), Paca Rimbau Hernández aime déchiffrer les mots, pour ainsi découvrir la réalité qu’ils décrivent, cachent ou proposent.

Advertisements

Reply / Répondre

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on 20/12/2013 by in essay, photography and tagged , , , , .
%d bloggers like this: